La chasse aux chrétiens est ouverte dans le nord de la Syrie

(www.christianophobie.fr) Enlèvements, décapitations, appels aux meurtres des chrétiens, massacre de familles entières… La situation des chrétiens dans les zones contrôlées par les islamistes en Syrie tourne à la tragédie. D.H. Des bandes de miliciens islamiques, sans contrôle, sévissent dans le cadre du conflit en cours en Syrie, tuant des civils innocents et prenant pour cibles les chrétiens. C’est ce que confirment des sources directes de l’Agence Fides dans différentes localités de Syrie, sources qui lancent une alerte en ce qui concerne la poursuite de ce qu’il est convenu d’appeler la « révolution syrienne ».
La situation est tragique dans la ville de Qusayr, dans le nord de la Syrie, au sein du district de Homs. Des bandes de miliciens provenant des rangs de l’opposition syrienne ont totalement détruit toute une rue chrétienne, non loin de l’église catholique. Le curé s’est enfui et « il n’est pas même possible d’ensevelir les cadavres » remarque une source de Fides.

De terribles vengeances sont mises en œuvre contre ceux qui tentent de dénoncer cette situation : le chrétien André Arbache, père de famille de 30 ans, a été enlevé en janvier dernier parce que son frère a dénoncé ouvertement à la télévision les violences perpétrées par les bandes armées. André a été contraint à s’engager dans l’Armée de libération syrienne. Voici deux jours, son cadavre a été retrouvé à Qusayr, décapité et abandonné, mangé par les chiens.

Les chrétiens sont victimes d’enlèvements. Trois fidèles enlevés, Sate Semaan, Oussama Semaan et Assaad Nakhlé, ont été libérés après le paiement d’une forte rançon. Des épisodes semblables ont également été enregistrés à Yabrud et Deir Atieh, dans les environs de Qara. « Personne ne sait exactement qui sont ces miliciens. Nous savons seulement qu’ils n’ont aucune hiérarchie et sont divisés en bandes armées qui cherchent de l’argent et n’hésitent pas à se rendre coupables de violences et de vols à l’encontre des civils » continue la source de Fides.

« Des nouvelles terribles circulent faisant mention du massacre de familles entières alors que certains instiguent à une guerre confessionnelle » poursuit-elle. La chaîne de télévision salafiste Channel TV Safa Cheikh Arour a invité l’Armée de libération syrienne « à attaquer les chrétiens infidèles » à Saydnaya et à Maaloula et à « poursuivre les chrétiens, alliés du régime ». Dans des localités telles que Qalamoun, la coexistence entre les différentes communautés, garantie jusqu’à hier, est fortement menacée et certains extrémistes invitent à « interrompre tout rapport avec les chrétiens ».

Source : Agence Fides

Donazione Corrispondenza romana