Manifesti contro Dio sì. Contro Maometto no.

Don't believe in GodDue pesi due misure. Le pubblicità contro Dio sono ammesse, ma quelle identiche contro Maometto no. Tutto succede quando la SMART di Detroit (ditta di trasporti metropolitani) dà l’assenso ad un’associazione atea locale di affiggere il cartello “Non credi in Dio? Non sei solo”.
Per tutta risposta, un’altra associazione ha affisso il suo: “Non credi in Maometto? Non sei solo”.
Ma per la SMART quest’ultima è offensiva e va tolta. L’altra può rimanere.
Il ragionamento è chiaro: mentre “Dio” è generico e offende
senza distinzione tutti quelli che ci credono, il riferimento a “Maometto” può offendere un’unica religione.
Eppure in America i manifesti (billboard) anti-cristiani sono tipici, anche affissi in
dimensioni enormi in contesti centrali. E questi nessuno li toglie.
***

31 gennaio 2013
Dans le métro et les bus de Détroit, les publicités contre Dieu sont permises, pas celles contre Mahomet…

Dans le genre “deux poids deux mesures”, la régie des transports publics de Détroit (Michigan) fait fort ! La Suburban Mobility Authority for Regional Transportation (SMART) de la métropole américaine avait accepté une campagne de publicité d’une association locale d’athées, la Detroit Coalition for Reason (DCOR), dans son métro et sur ses autobus. En voici un spécimen.

L’affiche disait : « Vous ne croyez pas en Dieu ? Vous n’êtes pas le seul ».

Une association conservatrice et anti-islamique américaine de Détroit, l’American Freedom Defense Initiative (AFDI), qui elle croit en Dieu, choquée par cette campagne a décidé de répondre aux athées en lançant une campagne décalquant le visuel de la précédente. Voici ce que cela donnait
Don't believe in Muhammad
Traduction : « Vous ne croyez pas en Mahomet. Vous n’êtes pas le seul ». Un seul mot était changé : God devenant Muhammad.

SMART a estimé que cette campagne était “offensante” et l’a interdit dans son métro et sur ses bus…

Posted on 31 janvier 2013 by Daniel Hamiche

Source : Christianophobie.fr

Donazione Corrispondenza romana