Black Lives Matter : la LDNA veut dissoudre l’Eglise catholique - Corrispondenza romana
Print Friendly, PDF & Email

Black Lives Matter : la LDNA veut dissoudre l’Eglise catholique

Print Friendly, PDF & Email

(Valeurs – 5 juillet 2020) La LDNA voudrait-elle définitivement la vengeance ? C’est ce que l’on pourrait croire après des tweets postés dans la nuit du samedi 4 au dimanche 5 juillet. Après que son porte-parole a affirmé lors d’une manifestation à Paris que la France était un « Etat totalitaire, terroriste, esclavagiste, colonialiste », la Ligue de défense noire africaine s’en est cette fois pris au mouvement politique conservateur et catholique Civitas. En réaction à des extraits de discours du président du parti, Alain Escada, la ligue a ironisé : « Chez Civitas, on aime les jolies négresses de maison… » Et d’ajouter : « Ils (les membres de Civitas) se disent dans leur cœur : “Ah le bon temps béni de l’esclavage et de la colonisation où le dieu d’Amour nous avait permis d’user des charmes des négresses !“ »

Cependant, c’est dans un second tweet que la Ligue de défense noire africaine, qui assure « défendre les droits des Afrodescendants et des Africains », affiche réellement ses intentions. « Mais bientôt viendra le jour où la LDNA obtiendra des réparations justes pour toutes les atrocités commises et permises par la France, sur nos ancêtres », commence-t-elle. Ce groupuscule ultra-black le planifie déjà : « Même le Vatican, l’Eglise catholique, devra passer à la caisse et être dissoute après le paiement des réparations », espère-t-il. 

Le 24 juin dernier, la LDNA s’en était déjà violemment prise à la mémoire du général de Gaulle. « Si Charles de Gaulle était un grand criminel, il fut aussi un fugitif de la Seconde Guerre dite mondiale, comme le dit si bien le savant Coovi Rekhmire (présenté comme un « spécialiste en histoire » ndlr). Face à la débâcle française durant la guerre, de Gaulle prend la décision de fuir plutôt que défendre son territoire », avait-elle lancé sur son compte Twitter. Avant d’ajouter, toujours à propos du général : « Ainsi, tel un fuyard incapable de mourir pour sa patrie, le 17 juin de Gaulle part aussitôt pour Londres afin de poursuivre soi-disant la guerre. (…) De Gaulle était incapable d’assumer ses responsabilités de général qu’il ne méritait manifestement pas. » Une déclaration qui n’avait pas manqué de susciter l’ire de la Licra, la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme. « On commence par taguer les statues et on finit par contresigner toute la propagande de Vichy contre de Gaulle. Affligeant de bêtise, de mensonge et de déshonneur », avait-elle condamné.


Sostieni Corrispondenza romana

Seleziona il metodo di pagamento
Informazioni Personali

Informazioni Carta di Credito
Questo è un pagamento sicuro SSL crittografato.

Totale Donazione: €100.00