22e Marche pour la vie et la famille

(Present) Cher amis, Comme vous le savez le contexte politique national a changé. Une droite libérale et européiste a été chassée des pouvoirs exécutifs et législatifs par une gauche socialiste et libertaire. Le nouveau gouvernement a clairement manifesté son intention de continuer à s’attaquer à la famille dite traditionnelle et au caractère sacré de la vie humaine innocente. Nous sont ainsi annoncés pêle-mêle : le mariage homosexuel avec droit d’adoption pour les « couples » de ce type, la légalisation de l’euthanasie, l’autorisation de recherche sur l’embryon humain, l’augmentation des moyens consacrés à la promotion de l’avortement, la hausse des droits de succession…

Tout ceci procède d’abord d’erreurs philosophiques sur la nature humaine et la vocation de l’homme. Pour reprendre la célèbre formule d’Ernest Renan, l’homme moderne est « né enfant trouvé et mort célibataire ». Cependant, au-delà de cette réalité il nous semble que la volonté prométhéenne de bâtir un homme parfait, ce vers quoi tend quasiment toute la recherche génétique moderne, ainsi que le choix affirmé de décider, hors de toute contrainte si ce n’est le bon plaisir de l’homme, ce qui est bien et ce qui est mal, rejoint la tentation satanique au paradis terrestre : « Vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal » (Genèse 3, 5). Contre ces menées qui visent à légaliser des comportements non conformes à la nature de l’homme, créé à l’image de Dieu, seront organisés des colloques et des manifestations, il y aura des interventions au Parlement, des argumentaires seront diffusés, etc. Tout cela est très bon, mais nous craignons que cela ne reste insuffisant.

Depuis 1991, Renaissance Catholique organise chaque année à Paris une Marche pour la Vie qui a toujours été une Marche de prière et dont nous souhaitons étendre cette année les intentions à toutes celles de la famille. Devant l’acuité du danger nous avons décidé d’unir nos efforts afin de faire de cette manifestation publique un temps fort d’expiation et de réparation mais aussi d’affirmation des droits de Dieu sur nos sociétés. Ces paroles du cardinal Bergoglio, archevêque de Buenos Aires, à l’occasion du vote du Parlement argentin autorisant le mariage homosexuel sont plus que jamais d’actualité : « Ne soyons pas naïfs, il ne s’agit pas d’un simple combat politique, c’est le projet de détruire le plan de Dieu. Il ne s’agit pas d’un simple projet législatif (celui-ci est seulement un instrument), mais une manœuvre du Père du mensonge qui prétend embrouiller et tromper les enfants de Dieu. »

Notre Marche de prière est donc clairement catholique et manifestement politique. Un des objectifs de la laïcité moderne est de réduire l’expression de notre foi et de ses conséquences au domaine privé, dans le clair-obscur de nos sanctuaires ancestraux, trop souvent désertés. Contre cet enfouissement délétère qui est une insulte aux droits souverains de Dieu, nous revendiquons, sans provocation mais sans faiblesse, le droit de prier publiquement en réparation des crimes de l’avortement et en expiation de toutes ces lois qui, en niant la réalité de la nature humaine, entraînent dans leur sillage un flot sans cesse croissant de sang et de souffrances.

Dans une famille d’esprit où l’esprit gaulois de division est quasiment une seconde nature, nous sommes heureux de pouvoir appeler, ensemble, à cette démarche de prière et de réparation, chaque association conservant par ailleurs ses actions et ses finalités propres. Il paraît que l’union fait la force.

Forts de cet adage et confiants dans la force de la prière nous vous attendons nombreux à cette Marche de prière pour la vie et la famille qui aura lieu, sous la forme d’une procession aux flambeaux, le samedi 20 octobre de la basilique de Notre-Dame des Victoires à celle du Sacré-Cœur de Montmartre. Ceux qui ne pourront être avec nous physiquement peuvent s’unir à nos prières et soutenir notre combat en adressant une offrande (reçu fiscal).

En espérant de tout cœur vous compter parmi nous ce 20 octobre, nous vous assurons, chers amis, de notre fidèle dévouement in Christo.

Jean-Pierre Dickès, Xavier Dor, Jean-Pierre Maugendre, Luc Perrel, Hervé Rolland ?Association Catholique Infirmières et des Médecins, SOS Tout-Petits, Renaissance Catholique, Laissez-Les-Vivre SOS Futures-Mères, Notre-Dame de Chrétienté

Article extrait du n° 7697
du Samedi 29 septembre 2012

Donazione Corrispondenza romana